Peut-on échapper à la manipulation ?

Publié le par Bernard

Celui qui me manipule veut me faire agir à mon insu. Ce qu'il me dit n'est pas ce qu'il veut que j'entende ... ou que je fasse. Ses propos ne sont pas son intention. Il y a mensonge dans la manipulation. Il en est ainsi par exemple des images subliminales dans les publicités, que je ne perçois pas consciemment, mais qui s'impriment dans ma mémoire et provoquent chez moi des réflexes conditionnés (achat de produit, valorisation de certaines attitudes  etc ..).
Mais celui qui me manipule est-il toujours conscient qu'il me manipule ? Son mensonge est-il toujours volontaire?  A t-il toujours conscience de me tromper ? La perception et la compréhension que je peux avoir des paroles de l'autre est fonction de ma culture, de mon expérience, de mon environnement ... et ce qui est trompeur pour les uns peut être tout a fait explicite pour les autres. Entre l'intention de l'émetteur d'un message et la perception qu'en a le récepteur de multiples distorsions peuvent intervenir.
Mais alors celui qui me trompe sans vouloir me tromper n'est t-il pas lui-même trompé?  Dès lors on peut se demander si celui qui me manipule ainsi sans vouloir me manipuler est encore un manipulateur ? Oui diront les uns car, même dans ce cas, le manipulé quand à lui est toujours manipulé sans vouloir être manipulé. Non diront les autres car le manipulateur qui ne veut pas manipuler ne peut être qualifié de manipulateur.
La question vient alors de savoir si la manipulation est dans l'intention de manipuler du manipulateur ou alors dans le fait pour le manipulé d'être manipulé ?
Quand nous sommes trompés est-ce la faute de celui qui nous trompe ou alors est-ce notre faute ?
Certains répondent que la première fois c'est de la faute de l'autre, la deuxième aussi ... mais la troisième fois c'est de notre faute à nous ! l'expèrience ayant due nous apprendre à nous méfier !
Mais cette réponse est-elle satisfaisante ? Ne décrivons-nous pas là, au travers de cette question, deux attitudes fondamentales dans notre rapport au monde.

Nous sommes tous manipulés disent les uns!  sus aux manipulateurs de tout poil ! aux publicitaires qui veulent nous vendrent leur produits, aux politiques qui veulent nous acheter nos voix et notre silence, aux scientifiques et aux ingénieurs qui veulent nous faire avaler leur dernière théorie et leur dernière invention ... Ces manipulateurs sont des obstacles sur le chemin de notre liberté ... c'est en les dénonçant  et en les réduisant au silence que nous pourront conquérir notre liberté ... dans la transparence retrouvée !

Nous sommes tous manipulés disent aussi les autres mais il dépend de nous seuls d'en prendre conscience pour en sortir ou pas ! car nous sommes entièrement responsables de nos actes. La manipulation ne peut pas être une excuse, même pour la première fois !  Nous sommes libres par nature et dès lors c'est à nous de conduire notre vie librement. Si nous sommes manipulés c'est de notre faute. Le problème est en nous et donc la solution est en nous. Connais-toi toi-même ... et laisse les autres agir comme il leur semble !

Ces deux positions par rapport au monde sont-elles définitivement opposées ou alors peuvent-elles être compatibles ?
La première position est valide dans l'ordre du politique me semble t-il. Les possibilités de manipulation peuvent être régulées par la loi et toutes les règles sociales que les collectivités humaines peuvent se donner. Il en est ainsi des lois sur la publicité mensongère, sur la transparence des prises de décisions etc... Il est de l'intérêt de tous et donc de chacun que le mensonge ne soit pas autoriser dans le domaine des relations sociales.
La deuxième position quand à elle est valide dans l'ordre de la conduite individuelle de chacun. C'est un guide de sagesse ... je suis libre, je suis responsable de tout ce que je pense, je dis et je fais, c'est à moi-même de me libérer de mes conditionnements ... des conditionnements dans lesquels les autres veulent m'enfermer ... les autres ou les circonstances !
 Mais sans doute la limite entre ces deux ordres n'est pas toujours aussi tranchée ... il nous faut trouver le juste équilibre ici comme ailleurs ...

Publié dans Philo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article